Articles horlogers

Garde-temps Patek Philippe issus des "Métiers de Haut Artisanat"

10 juin 2013

J'ai pu assisté récemment dans les salons de ventes de la maison Patek Philippe à Genève, à une exposition sur les "Métiers de Haut Artisanat" de la marque ainsi qu'à la présentation de la Sky Moon Tourbillon - réf 6002, une montre dans un habit d'exception avec un travail de gravage et d'émaillage hors du commun.

Commençons par la Sky Moon Tourbillon.

Côté mouvement, la nouvelle référence 6002 conserve, pour l’essentiel, les caractéristiques de son illustre devancière, dont une répétition minutes avec deux timbres «cathédrale» et un tourbillon.
Son cadran au recto affiche le temps solaire moyen ainsi qu’un quantième perpétuel avec date rétrograde. Le verso est le domaine des fonctions astronomiques, avec une carte mobile de la voûte étoilée, l’heure sidérale, le mouvement angulaire de la Lune et les phases de l’astre nocturne. Seules différences par rapport à la référence 5002: l’affichage de l’âge de la lune, au recto, est remplacé par celui des phases de lune et les indications du jour, du mois et du cycle des années bissextiles recourent désormais à des guichets au lieu d’aiguilles.

La particularité de cette nouvelle référence c'est qu'elle met à l’honneur deux techniques ancestrales de décoration des garde-temps: la gravure et l’émaillage.
Le boîtier en or gris de la référence 6002, entièrement gravé à la main, s’impose comme une véritable sculpture au poignet. Seul un artisan d’exception est en mesure de creuser l’or massif avec son burin pour en faire jaillir tous ces motifs ornementaux – guirlandes, volutes, éléments de la croix de Calatrava –, puis de décorer de fines ciselures les surfaces entre ces reliefs.
Il faut au maître graveur plus de cent heures d’efforts patients pour achever ce travail. Le verrou d’activation de la répétition minutes logé dans le flanc du boîtier et la boucle du bracelet en or gris se parent du même décor éblouissant. Les deux couronnes en or gris présentent des gravures en rapport avec leur fonction: la couronne dynamométrique à 4h (destinée au remontage et à la mise à l’heure) est dotée d’une flèche indiquant le sens du remontage, tandis que celle à 2h s’orne d’une lune et d’une étoile indiquant qu’elle permet le réglage des phases de lune et du ciel.

Le cadran au recto se présente également comme une oeuvre d’art, réunissant sur une petite surface le savoir-faire de nombreux spécialistes: fraiseur, poseur d’appliques – et surtout émailleur, avec les deux techniques sophistiquées de l’émail cloisonné et champlevé.
Le mince disque en or constituant la base du cadran est d’abord finement fraisé, de manière à laisser en relief la minuterie «chemin de fer», le cercle entourant le centre du cadran, les guichets du calendrier ainsi que le guichet des phases de lune. L’émailleur utilise ensuite la technique de l’émail champlevé en remplissant à la main l’ensemble des alvéoles avec une masse d’émail constituée de poudre de verre, d’huile et d’oxydes métalliques servant de pigments.
Ce travail minutieux s’effectue à l’aide d’un pinceau aussi fin qu’un cheveu. Une fois les cavités uniformément remplies, la pièce passe au four à 850°C afin de prendre son aspect définitif et inaltérable.
Quant au centre du cadran, il est décoré selon la technique de l’émail cloisonné. L’artisan reproduit d’abord les contours du décor végétal – calices et feuilles – à l’aide d’un mince fil d’or, qu’il fixe sur le cadran. Il remplit ensuite les innombrables alvéoles formées par ces cloisons avec une masse d’émail aux diverses nuances de bleu, qu’il amène à fusion à environ 850°C.
Si une grande partie du décor apparaît sous forme de structures en relief entourées d’émail bleu, les chiffres romains sont des appliques en or.

Autres éléments du cadran réalisés selon la technique de l’émail champlevé: le contour du guichet des phases de lune et celui de la lune sur le disque, avec utilisation d’émail bleu pour le ciel. L’astre luimême se distingue par de subtils dégradés d’émaux blancs et noirs permettant de reproduire la surface lunaire avec ses cratères.

 

Durant cette exposition où nous avons pu rencontrer et discuter avec des artisans de Patek Philippe, nous avons surtout pu admirer de superbes pièces "artistiques" ayant des cadrans en émail, marqueterie et des boites qui ont accueilli le burin du graveur (euse) pour un superbe travail sur la matière.
Ces montres "Métiers d'Art", on n'a pas souvent l'occasion de les admirer car soit "noyées" dans les nouveautés de Baselworld, soit ce sont des pièces uniques.

Une des plus belle pour ma part, la montre de poche Réf. 982/147R « Faucon Pèlerin »

Faucon Pèlerin

Montre de poche décorative Lépine décorée d’un faucon pèlerin en marqueterie bois.
Boîte, couronne et bélière décorées de motifs gravés main. Or jaune. Calibre 17’’’ LEP PS IRM. Remontage manuel. Indicateur de réserve de marche. Petite seconde.
Le motif en marqueterie sur le fond a nécessité un total de 150 pièces et 100 incrustations provenant de 20 essences de bois différentes, sur un fond en ayus bleui. Cadran en ayus bleui, cadrans auxiliaires en hêtre pétrifié, chiffres Breguet appliques or jaune, aiguilles feuille en or jaune.
Couronne or jaune gravée main sertie d’un cabochon en hêtre pétrifié. Bélière décorée d’un motif gravé main. Chaîne de montre en or jaune. Pièce unique.

Montre de poche Réf. 982/161 « Eléphant dans la jungle »

Le fond de cette montre de poche à double face est doté d’un chef d’oeuvre associant émail cloisonné et gravure champlevé. Le feuillage de la forêt tropicale est réalisé en émail cloisonné au moyen de 11 différentes couleurs d’émaux. Il encadre la gravure main champlevé de l’éléphant réalisé dans de l’or blanc. Il a fallu 60 heures de travail pour terminer cette oeuvre. Des teintes variées de vert ornent également l’anneau en or blanc émaillé. Un cabochon en tsavorite de coupe « briolette » (0,28 carats) est serti dans la couronne striée en or blanc.
Le cadran en or blanc est guilloché à la main et émaillé en vert. Il est muni de chiffres Breguet appliques en or blanc, d’un indicateur de réserve de marche à 12h, d’un cadran subsidiaire des secondes à 6h et d’aiguilles feuilles en or blanc 18 carats.
Le mouvement à remontage manuel calibre 1-17 LEP PS IRM bat au coeur de ce garde-temps unique.
Ce dernier est accompagné d’un support en or blanc disposé sur un piédestal en marbre blanc, lui-même rehaussé d’un tsavorite de coupe « briolette » assorti (0.31 carats).

Les vitrines exposant le matériel des artisans.

matériel émail

La designer et on peut constater que l'impression 3D fait partie des moyens utilisés pour la conception

Les émailleuses, avec les dessins pour attribuer les couleurs et la pose des paillons (fils d'or) pour l'émail cloisonné.

 

La gravure et le sertissage

 

Set de 4 montres Calatrava « Serpent »

Chaque cadran affiche un motif différent réalisé en marqueterie, à partir de 13 à 18 essences de bois et jusqu’à 219 pièces incrustées. Chaque motif en marqueterie nécessite quelque 60 heures de travail artisanal méticuleux avant d’être couronné de 12 rares diamants blancs de qualité Top Wesselton pour marquer l’index des heures. De fines aiguilles Dauphine en or blanc gravitent autour du cadran.
Elles sont actionnées par le mouvement ultraplat à remontage automatique Calibre 240, doté d’une masse oscillante en or 22 carats entièrement intégrée dans la platine.

Deux modèles avec les boîtes gravées, à gauche : "10 jours tourbillon" Boîte, aiguilles et couronne entièrement gravés à la main, motifs inspirés par des ornements arabes traditionnels et ayant nécessité plus de 100 heures de travail par un maître graveur.
A droite : "Quantième perpétuel" Boîte entièrement gravée main. Cadran blanc opalin, centre gravé main, chiffres romains noirs. Bracelet alligator. Boucle déployante gravée main. Fond en verre saphir protégé par une cuvette à charnière. Or rose.

 

Magnolias

Montre de poche décorative Lépine avec émail cloisonné et guillochage main.
Or jaune. Calibre 17’’’ LEP PS IRM. Remontage manuel. Indicateur de réserve de marche. Petite seconde.
Les fleurs de magnolia ornant le fond ont nécessité 13 couleurs d’émaux transparents, translucides et opaques, 17,5 cm de fil d’or et 10 feux. Temps total d’émaillage : 103 h.
Cadran émail sur plaque or jaune guillochée main, cadrans auxiliaires émaillés, chiffres Breguet appliques or, aiguilles or jaune.
Couronne sertie d’un cabochon corail rose (0,32 ct). Bélière or jaune.
Support de montre serti d’un cabochon corail rose (0,35 ct), or jaune sur une base en aragonite rose. Pièce unique.

Set de Calatrava "Kimonos Japonais"

Calibre 240. Mouvement extra-plat à remontage automatique. Cadrans émail cloisonné et paillonné. Aiguilles Dauphine or gris. Fond verre saphir.
5077P-097 : 20 feux, 11 couleurs d’émaux. Bracelet alligator. Boucle ardillon. Platine.
5077/100R-013 : 20 feux, 11 couleurs d’émaux. Lunette et cornes serties de 113 diamants (~0,8 ct).
Bracelet satin, boucle ardillon sertie de 29 diamants (~0,22 ct). Or rose.

Set de Calatrava "Kimonos Japonais"

Pendulette Dôme en Émail Cloisonné "Paradisiers"

Longueur de fil d’or pour le cloisonné : ~32,25 m (poids ~64,5 g). Environ 15 couleurs d’émaux opaques, translucides et opalescents.
Chaque élément émaillé a nécessité 9 feux à une température de plus de 800°C.
Plaque cadran émail cloisonné, tour d’heures avec chiffres Romains émaillés noir. Centre cadran plaque argent guilloché sous émail translucide vert.
Pièce unique.

pendulette dome Patek

Et une vue de la rade depuis le 5ème étage du magasin Patek Philippe

Eric Cosandey

A voir également