Articles horlogers

Watches for hommes

29 octobre 2010

« Pour les gens qui savent encore lire, les forums de discussion ressemblent à un jeu de Tétris. » …nous dit un illustre inconnu dont la belle parole a été érigée en devise au musée de l’informatique de Boston. Pour être plus précis, on pourrait dire que les forums contiennent toute l’information, mais sans indexation. C’est pire qu’un artichaut : pour trouver ce qui est bon à manger, il faut en mettre partout dans son assiette ! Quoiqu’on peut participer, et du coup, directement poser les bonnes questions… Mais là encore, notre illustre inconnu a clairement indiqué, dans ce musée de Boston, que « Discuter sur un forum n'est pas un droit ; c'est un droit, un gauche et un uppercut dans la mâchoire. »

Aujourd’hui, avec ce qu’est devenu la science du marketing lancée par les ‘’mad-men’’ dans les années 60, pour avoir de vraies informations rapidement, il y a les forums. Et pourquoi les vraies informations sont-elles dans les forums plutôt qu’ailleurs ? …parce que c’est po – pu – laire ! Parce qu’il y a plein de monde pour discuter de tout, de rien, des choses très importantes et des choses moins importantes, et surtout parce qu’à priori, les forumeurs ne sont pas payés par les marques pour dire ce qu’ils ont sur le cœur. Et parce que « il faut de tout pour faire un monde » est une devise qui s’applique particulièrement bien à la probabilité de trouver la bonne réponse dans tout sujet. Mais cette liberté se traduit également par un manque certain de régulation, malgré l’extrême compétence des modérateurs qui, bien qu’également non payés (si ça c’est pas un message caché…), choisissent d’agir en fonction d’une morale jaugée simplement par leur propre vision des choses et par le maître des lieux, le Webmaster. De fait, les contradictions pleuvent et les divergences sont légion. Pour démêler le faux du moins faux, ou plus exactement le renseigné de l’approximatif, il faut prendre son temps, tout lire et décortiquer comme pour déguster un tourteau mayonnaise. Et même encore le nombre et le consensus ne font pas la vérité !

Ce sont les forums qui révèlent ce que les marques nous cachent ou nous détrompent des écrits fallacieux, mais encore faut-il savoir les utiliser. Eh oui, parce que, contrairement à ce qui est écrit plus haut, mais comme indiqué également plus haut mais un peu plus bas, si les forumeurs sont en majorité des quidams candides, certains sont des envoyés spéciaux des marques qui veillent à ce que leurs discours marketing soient également répétés sur les forums comme des discours ingénus. Ce sont les Community Managers. Ils sont plus ou moins compétents, discrets et honnêtes. Certains, arrivistes, sont même l’opposé des trois à la fois, servant plus leur ego que la marque… et paf !

Aussi, en plus de ces délégués, la population restante des forumeurs candides compte la même diversité que les échantillons utiles à l’INSEE et autres instituts de sondage : il y a des apprentis, des érudits, des professionnels, des amateurs, des comiques et des tristes-sires, des techniques, des philosophes, des artistes, et même des gens spéciaux qui traitent l’information avec la légèreté des bulles d’une coupe champenoise. Et ils évoluent, changent de point de vue, apprennent, découvrent, s’affinent et corrigent leurs points de vue… ou pas.

La difficulté est ainsi de faire ressortir la vérité sur chaque sujet, et particulièrement dans ce milieu de l’horlogerie contemporaine qui a basculé dans le monde spécieux du luxe. L’exemple le plus flagrant est la reprise d’idées reçues comme celle de l’excellence des « manufactures » par opposition systématique aux « base ETA » ou encore de l’horlogerie industrielle opposée à la haute horlogerie artisanale et de tradition dont le meilleur représentant serait Patek-Philippe ou (pire) Rolex. Cela prend du temps, mais c’est bien en parcourant les forums et non en lisant les journaux et autres livres acquis aux marques corruptrices que l’on finit par comprendre qu’on fait de la très haute, très belle et très grande horlogerie souvent à partir de mouvements industriels comme le Peseux 260, n’est-ce pas M. Voutilainen ?

De la même façon, s’il est odieux de lire les communiqués de presse vantant les capacités hors normes de certains chronographes mesurant le temps écoulé avec une précision d’un dixième, voire d’un centième de seconde, s’il est insupportable d’être pilonné de messages voulant nous faire avaler que la marque Perrelet d’aujourd’hui a quelque chose à voir avec l’invention du mouvement automatique à rotor, s’il est intolérable de laisser les publicitaires déguisés en journalistes nous (em)mêler ‘’naïvement’’ l’industriel et l’horlogerie traditionnelle des indépendants (comparer R.W.Smith à Jaeger-LeCoultre, par exemple), il est alors du devoir des forums d’ouvrir clairement les discussions sur les sujets (et les objets) les plus divers pour que, sous couvert d’anonymat relatif, les vérités parfois inavouables apparaissent et permettent à ceux qui les recherchent d’y voir plus clair dans l’objet de leur passion. Un scoop ? …L’échappement « isomètre à ellipse » de la Reverso à triptyque ne fonctionne pas bien : il est abandonné ! Allez trouver cette info dans les magazines… C’est l’essence du forum.

Néanmoins, ce fait ne semble pas être clairement établi pour beaucoup qui ne voient dans les forums qu’un lieu de rigolade public. Certes, il n’est pas besoin de se prendre au sérieux pour l’être, mais un peu de contenu, même dans le style naïf, grivois et potache du forumeur dont je tairai le nom, me semble un minimum ; les forums se gargarisant de leur nombre de participants mais dont la majorité des posts pourrait se résumer à « voici ma montre » suivi d’une cinquantaine de « wouaww ! », noyant ainsi les vraies informations dans ce fatras d’inepties primaires sont loin de la qualité de ceux qu’on pourrait qualifier comme les montres dont il cause : suisses. Parce qu’ils sont lents, certes, mais qu’ils sont également plus profonds, plus curieux… plus fructueux.

Alors oui, les forums sont utile à la recherche rapide de vraies informations, et en particulier sur l’horlogerie, mais le mode d’emploi n’est pas donné : il faut apprendre à lire entre les ligne, à discerner, à s’enrichir en acceptant la contradiction comme constructive, (à rigoler un peu aussi), à s’ouvrir à tout et au plus large pour mieux se reconcentrer sur ce qui nous intéresse immédiatement.

D.L

A voir également