Revues de montres

Eberhard Chronographe Extra-fort Roue à Colonnes Grande Date 125ème Anniversaire

4 novembre 2012

L’entreprise a été fondée en 1887 par George Eberhard à la Chaux-de-Fonds. Particulièrement spécialisée dans les chronographes elle lance vers 1947 le premier modèle Extra-fort. En 2001, le premier chronographe dont les compteurs sont alignés sort sur le marché et reste une exclusivité de la marque.

2012 est l’année des 125 ans de la marque et pour cette occasion, Eberhard a présenté un modèle spécial que nous allons découvrir ensemble.

Pour cette revue, la marque m’a prêté le modèle "Extra-Fort 125ème anniversaire" en acier de 41mm de diamètre.
C’est un chronographe roue à colonnes avec les compteurs disposés à 3 - 6 et 9 heures. Une grande date est positionnée à 12 heures.
La pièce est étanche à 50m avec un fond transparent bloqué par l’intermédiaire de 6 vis.
La couronne est vissée.

Le mouvement est une base Valjoux 7750 modifié pour la marque. Par rapport au calibre d’origine la navette est remplacé par une roue à colonnes ce qui améliore les fonctions départ et d’arrêt. Les deux fonctions sont plus douces lors de l’appui sur le poussoir et donc, bien plus agréable et précis lors du déclenchement du chronographe.

Pour effectuer cette modification, un grand nombre de pièces ont du être fabriquées ou modifiées comme par exemple le crochet de la roue à colonne ou la commande de remise à zéro.
Un travail assez important en terme d’esthétique a été effectué sur le mouvement, côtes de Genève, moulure dorée autour des pierres, rodiage.
Le pont de compteur minutes a été redessiné, la masse a une nouvelle découpe, le pont de rouage vers la roue d'échappement à également été retouché pour donner l'illusion d'un pont séparé.
Les pièces acier du chronographe sont anglées et satinées

 

C’est une pièce agréable à porter avec son diamètre raisonnable de 41mm et la lisibilité est bonne. Elle a un petit look vintage avec ses cornes légèrement galbées et ses poussoirs de chronographe rectangulaires.

Comme écrit plus haut, le déclenchement des fonctions du chronographe est très agréable avec le remplacement de la navette par la roue à colonnes. Avec la Longines, de la première revue que j’avais effectué, qui était également à roue à colonnes sur une base 7750, le déclenchement des fonctions se rapprochait beaucoup plus en dureté du modèle de base qui est à navette. Nous avons donc un « plus » dans la modification du mouvement effectué par Eberhard par rapport à la Longines, peut-être est-ce du à un travail un peu plus artisanal et donc un peu plus d’attention est porté aux fonctions.

Le bracelet est muni d’une boucle déployante  avec un système de fermeture/sécurité breveté, nommé « Déclic ». On ouvre vers l’extérieur le petit levier pour pouvoir ouvrir son bracelet et en le poussant contre le bracelet on verrouille la fermeture.

 

Mon avis

La montre tombe bien sur le poignet et est agréable au porté. Son diamètre contenu de 41mm est accessible à de nombreux poignets. Le mouvement est joli, bien terminé et on aurait presque pu remplacer les ressorts fil pour aller jusqu'au bout de la transformation de ce mouvement bien connu et reconnu.
Le prix que je trouve un peu élevé s'explique par les nombreuses modifications apportées au mouvement ainsi qu'au nombre de pièces limitées (500) pour cette série spéciale 125ème anniversaire
Je vous laisse juger ce modèle et venir en discuter sur le forum.

 

 

Données techniques
Référence : 31125
Mouvement: chronographe mécanique à remontage automatique, édition limitée à 300 exemplaires
Calibre E/J 8150 13 ¼ , Base ETA 7750
Diamètre du boîtier: 41,00 mm.
Epaisseur du boîtier:  15,00 mm.
Fond du boîtier: transparent en verre saphir plat,  partie externe
polie, bombée, avec incisions, serré par 6 vis
Entre-cornes : 20,00 mm. 
Etanchéité:  50 m. 
Verre: saphir bombé 

A voir également