3 min 2 mois 663

Le tourbillon est l’une des complications les plus célèbres et prestigieuses en horlogerie. Cette invention révolutionnaire a été développée au 18ème siècle par l’horloger Abraham-Louis Breguet, dans le but de résoudre un problème fondamental dans les montres de l’époque : les erreurs de marche causées par la gravité.

À l’époque, les montres de poche étaient souvent portées à la verticale dans la poche de leur propriétaire. Lorsqu’elles étaient ainsi portées, la force de gravité affectait le mouvement du balancier de la montre, ce qui entraînait des écarts de temps importants. Pour remédier à ce problème, Breguet a développé une innovation révolutionnaire : le tourbillon.

Le tourbillon est une complication qui permet de compenser les effets de la gravité sur la marche de la montre. Il se compose de l’échappement et de l’organe régulateur qui sont dans une cage qui tourne autour de son propre axe. Cela signifie que, quelle que soit la position dans laquelle se trouve la montre, l’ensemble de l’échappement effectue un tour complet toutes les 60 secondes, annulant ainsi les effets de la gravité.

Le tourbillon a été un énorme succès pour Breguet, qui a ainsi résolu le problème de la gravité. Les tourbillons sont considérés comme l’une des complications les plus prestigieuses et sont souvent utilisés dans des montres de haute horlogerie.

Mais, car il y a un « mais », en 2004, l’entreprise BNB Concept SA, sous-traitant de mouvements de haute horlogerie, a développé et fabriqué un tourbillon qui a été vendu à plusieurs marques horlogères de luxe. Depuis ce moment, il y a eu une inondation de tourbillons sur le marché, un tourbillon facilement reconnaissable alors qu’auparavant, seules quelques marques prestigieuses le proposaient.

Et quand une marque propose un tourbillon dans sa gamme, il faut le montrer à tout le monde. Ainsi, les ouvertures de cadran à 6 heures ont fait leur apparition, brisant l’harmonie d’un joli cadran et réduisant la lisibilité de l’heure et si vous avez « la chance » d’avoir un fond saphir, vous pourrez même voir les poils de votre poignet. Mais c’est pour la bonne cause, il faut montrer cette complication, « regardez jusqu’à maintenant, nous utilisions des mouvements ETA, mais maintenant nous avons un tourbillon et nous entrons dans le cercle fermé de la haute horlogerie ».

Et si, en définitive, la vraie classe, le summum du luxe, c’était de cacher ce tourbillon, comme chez Patek Philippe ? De le garder pour soi et de décider si l’on veut ou non retirer sa montre pour montrer ce superbe tourbillon à ses amis et connaissances.

Eric Cosandey