20 min 1 mois 658

La Régulateur Carbone de Kauri: Fusion Audacieuse de Tradition et d’Innovation

L’horlogerie, cet art ancestral de mesure du temps, s’est toujours appuyée sur un équilibre subtil entre tradition et innovation. Dans cet esprit, le dernier-né de la marque Kauri, la Régulateur Carbone, dévoilé lors des récents salons d’avril 2024, incarne cet héritage tout en repoussant les limites de la créativité horlogère.

Au cœur de cette pièce maîtresse, le boîtier KAURI, emblématique de la marque depuis ses débuts, marie désormais un nouvel élément : le Carbonium®. Cette union audacieuse entre acier et Carbonium® offre à la montre une esthétique unique, où la lumière se réfléchit sur les fibres de carbone compressées, conférant à la montre une dynamique visuelle incomparable.

Mais la Régulateur Carbone ne se contente pas d’attirer le regard par son boîtier innovant. Son mécanisme interne, fruit d’une collaboration entre l’horloger Olivier Mory et le fondateur de la marque Samuel Gillioz, repousse les frontières de la technologie horlogère. Ce mouvement, méticuleusement retravaillé chez KAURI pour lui donner une identité propre, intègre un régulateur à heures sautantes et minutes rétrogrades, témoignant du mariage entre tradition et modernité.

Mais au-delà de son esthétique et de ses fonctionnalités, la Régulateur Carbone incarne l’excellence horlogère à travers chaque élément de sa conception. Les finitions artisanales, telles que les anglages main et le polissage miroir, témoignent de l’engagement de la marque envers la qualité supérieure. De plus, avec une réserve de marche de plus de 100 heures, cette montre offre une autonomie remarquable, faisant d’elle une compagne fidèle dans la course du temps.

Il y a quatre ans, la Chronométrie Ferdinand Berthoud dévoilait le Chronomètre FB 2RE. Novateur sous de nombreux aspects, cette collection inaugurait notamment le deuxième mouvement de la maison, équipé d’une fusée-chaîne et d’un remontoir d’égalité. Primé pour ses performances chronométriques, ce calibre révèle aujourd’hui davantage son fonctionnement à travers les ponts et platine personnalisables du nouveau Chronomètre FB RES.

Trente-huit mouvements ainsi squelettés et décorés seront réalisés, en édition limitée. Ils seront ouverts à la personnalisation : Forme (rond ou octogonal) et matière (acier, or gris, jaune, rose, platine, titane ou titane céramisé) du boîtier, couleur du réhaut, du cadran et finitions associées (sablé ou satiné) ; ce sont au total plus de 200 variations qui pourront être simulées sur un configurateur en ligne, créé pour ce modèle. Chaque collectionneur pourra ainsi donner vie à des variations qui n’ont encore jamais existé chez Ferdinand Berthoud, tel un calibre à remontoir d’égalité au sein d’un boîtier octogonal, parmi d’autres.

Singer est fier de présenter sa dernière création horlogère, la Divetrack, une montre révolutionnaire qui marie le design emblématique de la marque à une fonctionnalité chronographe central de 24 heures automatique sans précédent. Cette montre marque ainsi le début d’une nouvelle ère dans le monde des montres de plongée, combinant fonctionnalité et style de manière inédite.

Au cœur de la Divetrack réside son chronographe central de 24 heures automatique, spécialement conçu pour contrôler chaque aspect de votre session de plongée. L’aiguille des secondes centrales assure un mouvement continu, tandis que l’aiguille orange des minutes permet un suivi précis de vos aventures sous-marines.

La montre Divetrack vous guide à travers chaque étape de votre plongée avec ses trois zones distinctes : CHILL (0h-6h), DIVE (6h-18h) et FLY (18h-24h). Ces zones vous aident à planifier votre plongée, à déterminer quand vous êtes prêt à replonger et à vous rappeler la fenêtre de sécurité avant un voyage en avion, conformément aux directives PADI.

Pour une utilisation simplifiée, la montre est équipée d’un clapet de protection rouge qui empêche les activations accidentelles du chronographe. Une simple pression sur le bouton ‘Start’ à 2 heures lance le chronographe de plongée, offrant ainsi une utilisation intuitive même dans les conditions les plus extrêmes.

Pendant votre plongée, ajustez facilement la lunette unidirectionnelle pour les temps de décompression, garantissant ainsi une expérience de plongée sûre et contrôlée. De plus, grâce à un disque en céramique discret sous la lunette tournante, vous pouvez consulter l’heure de manière claire et précise, même au cœur de l’action.

La Divetrack se distingue également par son boîtier Singer Divetrack SR401, une structure sandwich multi-matériaux en titane grade 5, offrant une résistance exceptionnelle à l’eau jusqu’à 300 mètres de profondeur. Avec un design soigné et des matériaux de haute qualité, cette montre est à la fois robuste et élégante, parfaitement adaptée à toutes vos aventures sous-marines.

En résumé, la Singer Divetrack est bien plus qu’une simple montre de plongée. C’est un compagnon fiable et stylé, conçu pour répondre aux besoins des plongeurs les plus exigeants. Avec une production limitée à seulement 25 pièces en 2024, cette montre est un véritable bijou de technologie horlogère, disponible au prix de 85’000 CHF, hors TVA et taxes locales.

Les récentes annonces de Rolex à Watches and Wonder 2024 ont suscité un vif intérêt comme d’habitude même si les nouveautés sont uniquement esthétiques.

Tout d’abord, l’Oyster Perpetual GMT-Master II se réinvente avec une esthétique raffinée. Pour la première fois, ce modèle emblématique est présenté en acier Oystersteel avec un disque de lunette Cerachrom en céramique grise et noire. Cette combinaison subtile de couleurs évoque avec harmonie l’alternance des périodes diurnes et nocturnes. Deux nouvelles versions sont proposées, chacune dotée d’un bracelet distinct – Oyster ou Jubilee – offrant ainsi aux aficionados un choix entre discrétion et fonctionnalité.

Par ailleurs, la Perpetual 1908 fait son retour dans une version exclusive en platine 950, arborant un cadran bleu glacier d’une rare élégance. Le cadran guilloché, réalisé avec minutie, offre un jeu de reliefs captivant, tandis que la rosace des motifs, centrée sur le compteur de petite seconde à 6 heures, confère à cette montre une personnalité unique, empreinte de tradition horlogère et de modernité.

Enfin, la nouvelle Oyster Perpetual Rolex Deepsea se distingue par son association audacieuse de matériaux de haute technologie. Cette première montre Rolex en or jaune 18 ct destinée à la plongée profonde marie avec brio l’or à la céramique et au titane RLX, témoignant ainsi de l’expertise de la marque dans le domaine des matériaux et des couleurs. L’anneau de compression en céramique bleue, intégré au système Ringlock, et la valve à hélium en titane RLX illustrent l’engagement de Rolex envers l’innovation et la performance, offrant ainsi une montre à la fois précieuse et technique, majestueuse et innovante, prête à briller même dans les profondeurs des océans.

Patek Philippe a marqué un tournant décisif dans l’évolution de son Heure Universelle en introduisant pour la première fois une fonction de date, défiant ainsi les limites de l’horlogerie traditionnelle. Connu pour son souci du détail et son engagement envers l’innovation, Patek Philippe a relevé le défi technique avec brio, offrant aux voyageurs une expérience sans précédent.

Dans le monde des montres à heure universelle, l’ajustement indépendant du fuseau horaire et de la date était une norme. Cependant, Patek Philippe a révolutionné cette pratique en combinant mécaniquement l’affichage de la date avec l’heure locale, éliminant ainsi le besoin de réglages complexes lors des voyages. Cette prouesse technique a été réalisée grâce au nouveau calibre 240 HU C, basé sur le mouvement extra-plat à remontage automatique utilisé depuis 2000 dans les montres à Heure Universelle de la marque.

Le mécanisme innovant de la date repose sur un système central de différentiel breveté, composé de deux roues d’engrenage de type « étoile » concentriques. Cette configuration permet à l’aiguille de la date de s’ajuster automatiquement dans les deux sens, assurant ainsi une transition fluide lors du passage de minuit ou du franchissement de la ligne de changement de date.

Malgré l’ajout de cette complication, le nouveau calibre reste remarquablement fin, préservant ainsi l’élégance et la finesse caractéristiques des montres Patek Philippe. Le design raffiné de la référence 5330G-001 se distingue par un centre de cadran bleu-gris opalin et un motif « carbone » moderne, tandis que le disque des 24 heures offre une lecture claire des zones jour/nuit.

L’esthétique distinctive de cette montre est soulignée par un boîtier en or gris poli de 40 mm de diamètre, des attaches de bracelet incurvées et un bracelet en cuir de veau bleu-gris avec motif « denim » et coutures main blanches. Chaque détail, de l’aiguille de la date transparente à la boucle déployante en or gris, témoigne du savoir-faire exceptionnel de Patek Philippe en matière de conception et de fabrication de montres de haute horlogerie.

En somme, la référence 5330G-001 incarne parfaitement l’alliance entre fonctionnalité innovante et esthétique sophistiquée, affirmant une fois de plus la position de Patek Philippe en tant que maître horloger de renommée mondiale.

TUDOR élargit sa gamme de montres Black Bay avec l’introduction de la Black Bay 58 GMT.
Dotée d’un nouveau Calibre Manufacture de taille intermédiaire avec fonction GMT, cette montre évoque l’élégance intemporelle tout en offrant une fonctionnalité contemporaine.

Le nom « Black Bay 58 » fait écho à l’année de sortie de la première montre de plongée TUDOR étanche à 200 mètres, la référence 7924, surnommée « Big Crown ». La Black Bay 58 GMT conserve les proportions classiques du boîtier de 39 mm de diamètre, offrant un équilibre parfait entre style rétro et fonctionnalité moderne. La lunette bidirectionnelle 24 heures, bordeaux et noire, ornée de touches dorées, capture l’esprit aventureux des voyages transcontinentaux de l’époque.

Le cadran noir mat, légèrement bombé, est rehaussé de touches dorées, tandis que les aiguilles « Snowflake », une signature des montres de plongée TUDOR, assurent une lisibilité optimale même dans les conditions les plus extrêmes. Propulsée par le Calibre Manufacture MT5450-U GMT, certifié par le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres) et la certification Master Chronometer par METAS, cette montre garantit une précision et une fiabilité exceptionnelles.

L’esthétique élégante de la Black Bay 58 GMT est complétée par un bracelet en acier inoxydable à trois mailles « façon rivet » ou en caoutchouc, équipé du fermoir à ajustage rapide TUDOR « T fit ». De plus, avec une garantie transférable de cinq ans et une certification Master Chronometer rigoureuse de METAS, cette montre incarne l’engagement de TUDOR envers l’excellence et la qualité.

Vacheron Constantin repousse une fois de plus les limites de l’horlogerie avec la présentation de la montre la plus compliquée au monde, Les Cabinotiers – The Berkeley Grand Complication. Cette pièce exceptionnelle, fruit de onze années de développement, établit de nouveaux standards de sophistication et d’ingéniosité dans le domaine horloger contemporain.

Une première mondiale sous la forme d’un calendrier chinois perpétuel programmé jusqu’en
2200.
Un record mondial avec un total de 63 complications horlogères intégrées dans une pièce
qui a demandé 11 ans de recherche et développement.
Une aventure humaine entre trois horlogers et un commanditaire, ces mêmes acteurs à
l’origine de la montre Référence 57260 présentée en 2015.

Dotée de 63 complications horlogères intégrant 2’877 composants, cette montre bat le record précédemment détenu par Vacheron Constantin avec la Référence 57260. Mais ce qui rend cette pièce véritablement unique, c’est la réalisation d’un calendrier chinois perpétuel, une première mondiale dans l’horlogerie. La programmation mécanique du calibre manufacture 3752 jusqu’en 2200 relève d’un véritable exploit d’ingénierie horlogère.

Le design esthétique de cette pièce, similaire à celui de la montre Référence 57260 présentée en 2015, évoque une époque révolue tout en incarnant l’élégance intemporelle. Mais ne vous laissez pas tromper par son apparence classique : sous son cadran sophistiqué se cachent des complications d’une rare complexité. Le calibre 3752 à double face intègre toutes les complications horlogères imaginables, de la grande sonnerie au calendrier perpétuel chinois, en passant par un chronographe à rattrapante et des indications astronomiques précises.

Jaeger-LeCoultre dévoile la Duometre Heliotourbillon Perpetual, une montre dotée d’un nouveau tourbillon révolutionnaire qui tourne sur trois axes. Cette innovation représente une avancée majeure dans la quête de précision de la marque et offre un spectacle visuel captivant.

La Duometre Heliotourbillon Perpetual va encore plus loin avec un tourbillon à trois axes. Cette conception unique comporte trois cages en titane tournant à des vitesses différentes sur des axes perpendiculaires. La première cage tourne à 90 degrés par rapport au balancier, la deuxième cage est perpendiculaire à la première, et la troisième cage est perpendiculaire à la deuxième. Cette configuration complexe permet de contrer les effets de la gravité dans toutes les positions que la montre peut adopter, garantissant une précision inégalée.

En plus du tourbillon innovant, la Duometre Heliotourbillon Perpetual est également dotée d’un quantième perpétuel et d’une grande date. Le quantième perpétuel est une complication horlogère complexe qui permet à la montre d’afficher la date exacte, y compris les années bissextiles, sans qu’il soit nécessaire de la régler manuellement. La grande date, quant à elle, offre une lisibilité optimale de la date.

La Duometre Heliotourbillon Perpetual est dotée d’un boîtier en or rose de 44 mm de diamètre

Jaeger-LeCoultre dévoile également la Duometre Chronographe Moon. Cette montre d’exception, fruit de plusieurs années de recherche et de développement, se distingue par son Calibre 391, un mouvement entièrement intégré qui allie un chronographe monopoussoir à remontage manuel à des complications de phase de lune et jour/nuit, ainsi qu’à deux indicateurs de réserve de marche et une seconde foudroyante.

Au cœur de la Duometre Chronographe Moon se trouve le Calibre 391, un mouvement entièrement intégré développé par les ingénieurs de Jaeger-LeCoultre. Ce calibre unique présente un chronographe monopoussoir à remontage manuel, une complication horlogère complexe qui permet de mesurer le temps écoulé avec une précision remarquable. La seconde foudroyante, véritable prouesse technique, effectue une rotation complète en une seconde, divisée en six parties, offrant une précision au sixième de seconde près.

La Duometre Chronographe Moon se présente dans un boîtier en or rose ou en platine de 42,5 mm de diamètre. Le cadran, opalin argenté pour le modèle en or rose et opalin cuivré pour le modèle en platine, est doté de deux sections ajourées qui offrent des aperçus intrigants du mécanisme, laissant entrevoir la beauté du Calibre 391. Le verso de la montre, entièrement dévoilé sous le fond en cristal transparent, permet d’admirer l’architecture complexe du mouvement et ses Côtes de Genève soleillées.

IWC Schaffhausen présente la Portugieser Eternal Calendar. Cette montre d’exception, fruit de plusieurs années de recherche et de développement, repousse les limites de la complication du calendrier perpétuel en intégrant un mécanisme capable de prendre en compte les irrégularités du calendrier grégorien sur une période de 400 ans.

La Portugieser Eternal Calendar ne se contente pas d’afficher les différentes durées des mois et d’ajouter un jour intercalaire tous les quatre ans. Elle intègre également un ingénieux engrenage de 400 ans qui lui permet de reconnaître automatiquement les années bissextiles séculaires, ces années qui ne sont bissextiles que si elles sont divisibles par 400. Cette prouesse technique garantit que le calendrier restera précis pendant des siècles, sans nécessiter d’intervention manuelle.

Outre son calendrier perpétuel séculaire, la Portugieser Eternal Calendar se distingue par son affichage des phases de lune d’une précision remarquable. Grâce à un nouveau système de démultiplication, l’indicateur Double Moon™ ne s’écartera de la course réelle de la lune que d’un jour au bout de 45 millions d’années. Cette précision exceptionnelle est le fruit d’un savoir-faire horloger hors pair et d’une recherche minutieuse.

La Portugieser Eternal Calendar est présentée dans un boîtier en platine aux finitions sophistiquées, rehaussé d’un bracelet en alligator noir de la maison Santoni. La transparence joue un rôle important dans le design de cette montre, avec un cadran en verre et une double glassbox qui permettent d’admirer le mécanisme ingénieux qui se cache à l’intérieur. Cette transparence accrue crée une sensation de légèreté et d’élégance tout en retenue.

IWC Schaffhausen dévoile la Portugieser Remontage Manuel Tourbillon Jour & Nuit.
Ce modèle combine un boîtier en Armor Gold® 750/1000 avec un cadran verni Obsidian, des aiguilles dorées et des appliques en or. Placé à 6 heures, le tourbillon minutes volant compte 56 pièces et pèse seulement 0,675 gramme.

L’affichage innovant du jour et de la nuit constitue une autre caractéristique phare de ce garde-temps : le cycle éternel du jour et de la nuit est représenté par une petite sphère qui tourne sur son axe. L’indicateur en forme de globe est visible côté cadran comme côté fond. Le calibre de manufacture IWC 81925 à remontage manuel, doté de composants dorés, peut être admiré à travers le fond en verre saphir.