3 min 6 mois 2545

Sur l’initiative de Monsieur Ernest Baumann, un groupe important de citoyens genevois de toutes classes ont désiré manifester leur admiration et leur reconnaissance aux chefs des gouvernements alliés.
A cet effet, ils ont eu l’heureuse pensée de leur offrir en hommage un produit spécifiquement genevois, soit une montre à „heures universelles » spécialement étudiée pour chacun d’eux. Nous reproduisons ici ces belles montres. Ces quatre pièces sont accompagnées chacune d’un parchemin aux armes de Genève. * La fabrication des quatre montres a été confiée à la fabrique d’horlogerie Wittnauer & Cie, fondée à Genève en 1898 et dont les produits portent la marque bien connue „Agassiz ». Monsieur Philippe Montant, directeur de la maison, s’était assuré la collaboration de plusieurs artisans genevois, qui travaillèrent pendant plusieurs mois pour terminer ces chefs-d’œuvre d’art et de précision. Le mécanisme des heures perpétuelles fut confié à un maître horloger genevois, Monsieur Louis Cottier, qui en inventa le système il y a une quinzaine d’années.
Les aiguilles indiquent l’heure locale, comme pour une montre ordinaire. Le cercle noir et blanc porte les chiffres de 1 à 24 et donne l’heure réelle d’une quarantaine de villes du monde entier, en tournant dans le sens inverse des aiguilles, c’est-à-dire en suivant le mouvement du soleil. Les émaux qui ornent le centre des cadrans et le fond des boîtiers ont été conçus par un jeune artiste, Monsieur Michel Deville.

Espérons que les grands destinataires de ces montres pourront jouir longtemps de l’agrément qu’elles ne manqueront pas de leur procurer et que les « heures universelles » leur rappelleront chaque jour l’aspiration des peuples à la paix universelle.

La pièce Winston Churchill a pour motif St-Georqes terrassant le dragon. L’aiguille des heures est la pointe de la lance [trident] symbolisant la lutte héroïque de l’Angleterre.
La pièce Charles de Gaulle a pour motif Jeanne d’Arc plantant la Croix de Lorraine sur le rivage de France. L’aiguille. des heures est la Croix de Lorraine, symbole de la Libération.
La pièce Maréchal Staline a pour motif Stalinegrad. Un ouvrier dressé devant les usines en feu, dans un ciel d’orage et de flammes, brave fièrement l’envahisseur. L’étoile à cinq branches, emblème des Soviets, marque les heures.
La pièce Président Harry Truman a pour motif la Liberté. C’est la statue du port de New York. L’aiguille des heures est un rameau d’olivier, symbole de la Paix.

Article paru dans le JSH de février 1946